LA POSTURE IDEALE

DEBOUT,  ASSIS.E ou ALLONGE.E

Dès mon lever, dès que je pose les pieds sur le sol, je mets mon corps en mouvements.  Des milliers de fois je change de position dans une journée, sans y faire attention. Quand je marche, suis assis.e, debout, en me baissant, m’étirant, travaillant avec des outils, sur un clavier, en buvant, en mangeant …

Et si je prenais 3 minutes pour me poser, pour a r r ê t e r ce mouvement infernal de mon corps en action, pour reprendre mon souffle.
ça veut aussi dire : « Penser 3 minutes à soi-même pour être en forme et disponible pour les autres »
Être en forme c’est savoir se détendre et être détendu.e.

Pour vous détendre, il faut détendre votre corps !
Pour détendre votre corps il ne faut pas grand chose. Il ne faut Rien.

Simplement vous asseoir et fermer les yeux, 3 petites minutes.
3 minutes qui n’enlèveront rien à votre efficacité…bien au contraire.

Pour détendre votre corps, commencez par desserrer les mâchoires
Comment votre langue est-elle posée dans votre bouche ?

Laissez votre tête trouver son point d’équilibre, le menton légèrement rentré, la nuque longue, étirée vers le haut, la gorge et les cordes vocales sans tension.
Continuez avec des micros mouvements de la tête pour déverrouiller la vertèbre cervicale la plus haute, elle s’appelle l’Atlas. Tiens donc !

Sentez maintenant votre dos, tout votre dos, des omoplates jusqu’au coccyx.
Comment est-il appuyé, ou non, contre le dossier ? Votre colonne vertébrale devrait être bien droite. Essayez de visualiser la longueur de votre dos, une légère courbure du dos, au niveau des lombaires. Ne vous cambrez pas.
Laissez vos épaules s’abaisser, sentez vos bras alourdis, vos coudes légèrement pliés. Comment sont posés vos bras ? vos mains ?

Respirez plusieurs fois de manière profonde, avec le ventre … avec le thorax.  Quel bonheur de s’offrir tout cet oxygène qui nourrit mon corps jusqu’au cerveau….jusqu’aux orteils.

Portez maintenant votre attention sur la partie inférieure de votre corps. Vous êtes assis.e confortablement sur vos fessiers, et vous sentez tout le poids du haut de votre corps posé sur vos fessiers, vos cuisses…
Continuez et sentez vos deux jambes…vos 2 genoux… vos 2 mollets…vos 2 pieds posés sur le sol, ancrés dans la terre.

Quel bonheur de ne rien faire, absolument rien !
Vous croyez cela ! Mais à l’intérieur de votre corps tout jubile, tout se redresse, comme une plante que vous arrosez sur une terre sèche.

Quand je ne fais RIEN pendant 3 minutes, je ne perds jamais mon temps…je gagne des heures de vie.
Et tous ceux qui m’entourent en profite.

Belle relaxation…
A refaire sans modération, une fois par jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *