Déconfinement J+14

Qu’est ce qui a vraiment changé pour moi après le 11 Mai ? Tout ? Rien ?
La peur du virus a-t-elle changé de destinataire ?
Le danger est encore présent et certains interdits aussi.

Nos paradigmes sont chamboulés. Pour quelques temps encore nos libertés resteront conditionnelles. Nos relations sociales se raniment prudemment, sur la pointe des pieds et des sourires s’esquissent du bout des lèvres derrière les masques.

Au début de ce temps inédit de plusieurs mois, comme un plongeur nous avons eu besoin de quelques jours à quelques semaines pour descendre dans les abysses de la sidération et accepter les conditions de vie en apnée dans les profondeurs du confinement. De la même manière nous avons besoin maintenant d’une période similaire pour remonter en sécurité jusqu’à la surface…pour découvrir en ouvrant les yeux que nous avons déviés, plus ou moins loin, du point initial d’entrée dans les eaux !
Nous sommes les mêmes et en même temps plus tout à fait les mêmes, car nos repaires et repères sont déplacés et déformés.
Un vrai tremblement de mer !

En remontant à l’air libre, nous devons résolument reprendre notre souffle, ouvrir nos yeux, nos oreilles, notre bouche…et tous nos sens pour nager, en sécurité, vers des eaux sûres et nous restabiliser afin de retrouver des points d’ancrage sans doute différents et stables. Nous ne sommes ni poisson ni sirène !

Alors nous devons être patient.es avec nous-même et avec les autres.

Nous devons réinventer nos manières de faire et de penser, adapter nos gestes et nos routines aux temps présents, stimuler notre énergie pour avancer avec détermination dans nos vies personnelles et professionnelles, que nous soyons de jeunes, étudiant.es, artistes, ou plus âgé.es, travailleurs ou à la recherche d’une activité ou d’un emploi.

Ce défi nous touche toutes et tous. L’expérience de chacun.e est indispensable pour trouver des ressources nouvelles et avancer, sans doute autrement, mais ensemble.

Je peux vous accompagner dans cette période « transitoire« 
car une des plus importantes capacités humaines est « l’optimisme« .
Quelque chose me dit que ça vaut la peine de ne pas baisser les bras.

Dominique Jemelen-Rapp
Thérapeute en entreprise
Sophrologue Caycédienne
Méthodes Vittoz & Pleine Conscience
A Strasbourg – Tel. 06 89 92 56 23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *