Où trouver mon énergie de compensation pour avancer dans l’inconfort ?

Où trouver ma Sur-énergie quand tout semble dérangé à l’extérieur ?
Comment entrer en résonance avec ma résilience intérieure ?
Comment activer ma capacité de résistance bienveillante, d’abord vis à vis de moi-même ?

En ces temps troubles, mon énergie est troublée
Mes repères sont dérangés, ma boussole perd son nord.
Mon énergie reste mon meilleur moteur pour agir.

M’interroger, maintenant, c’est déjà agir.
Quelles sont mes soupapes de sécurité ?
Quels sont mes fusibles de délestage ?

Pour cela il me faut connaître ce qui me fait bouger ?
Qu’est ce qui me fait plaisir, qu’est ce qui me blesse ou me rend triste aujourd’hui ?
Quelle est la source de mon énergie vitale ?
La foi, l’amour, l’amitié, la nature, la lumière, la joie ?
Où est-ce que je puise mon énergie positive ?
Dans la nature, un film, un livre, la musique, dans le sport, en chantant, en dansant, en cuisinant…?
Comment mon énergie est-elle canalisée ? Vers quoi est-elle dirigée ?
Vers les personnes que j’aime, ma famille, mes ami.es, mon animal de compagnie… ?

Il existe en chacun.e de nous une source. Cette source contient l’énergie de compensation pour avancer dans l’adversité.
En activant cette énergie là, cette Sur-énergie, je deviens un.e protagoniste,
ou au moins actrice et acteur de ma vie.

Accepter l’inconfort que je ressens en ce moment, c’est stimuler mon énergie de RESILIENCE
c’est réparer ce que la peur et l’angoisse ont cassé
c’est mesurer la démesure de la situation, avec un regard sûr
c’est renforcer notre force intérieure, notre socle stable
et l’ancrer dans la terre et les humains.

Contactez-moi, Zoomez avec moi…
La Sophrologie est une méthode qui vous accompagnera en toute liberté et transparence sur le chemin de la Résilience.

3 choses à faire pour garder ou retrouver le cap :
1ère action :
Si j’ai envie de voir des ami.es:
Est-ce que je vais décrocher mon téléphone et lui donner rendez-vous (en respectant les mesures sanitaires) pour marcher une heure avec elle ou lui.

2ème action :
Si j’éprouve le besoin de parler :
Est-ce que je m’autorise à faire une pause dans mon état de confiné.e ?
Est-ce que j’ose demander de l’aide (à un professionnel) pour ne pas sombrer ?

3ème action :
Si j’ai faim et soif et beauté, de culture, de musique, de lumière :
Est-ce que je vais chercher au bon endroit ce qui me manque le plus ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *