Allo Allo! Me recevez-vous ?

Allo Allo – Je suis sur orbite, je tourne dans ma capsule autour d’une belle planète bleue. Me recevez-vous ? Ce que je vois à travers mes hublots est inouï de beauté. Elle a l’air merveilleuse cette boule presque ronde, beaucoup de bleus, de verts et de couleurs terre.

Je suis confinée dans un petit machin de quelques mètres carrés qui avance à grande vitesse avec juste le bruit du vent comme mélodie. Mon habitacle est étroit, juste de quoi mouvoir mon corps appesanti et faire quelques étirements félins. Tout est rétréci et ralenti là-haut. Le temps aussi. Je me lève, je me couche, le jour, la nuit…tout se confond et s’enchaîne sans bruit.
Vous pensez peut-être que les grands espaces me manquent ! Pas du tout. Mes mouvements en apesanteur ont l’air d’une danse molle et ample.
Vous ne pouvez imaginer l’immensité qui s’offre à moi enfermée dans mon module qui se déplace plus vite que vos pensées. Lorsque je ferme les yeux un espace blanc s’ouvre dans ma tête, un espace vierge de toute entrave, de toute contrainte, de toute dimension. Et ce silence ! Ce silence cosmique que l’on pourrait croire vide. Ce plein et cette patience sourde qui m’habitent et emplissent le temps détaché de vos réalités. Je n’ai besoin de rien de plus, je ne désire rien de plus.
Je vous offre ces étendues infinies qui appartiennent à tous les habitant.es de la terre.

« On ne voit bien qu’avec le cœur » a dit un enfant bien avant moi.
Moi je vois des choses merveilleuses dès que je ferme mes paupières.
Je vous vois, vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *